Comment déguster les cidres ?

La diversité des cidres en fait une boisson adaptée pour accompagner tout type de repas. Compagnon traditionnel du repas de crêpe, le cidre est une boisson souvent négligée pour accompagner d’autres types de repas, à tort. Les cidres doux se boiront de préférence avec un dessert.  Les cidres demi-sec peuvent se consommer tout au long du repas, quelque soit le menu. Ils sont particulièrement recommandés pour accompagner les poissons et crustacés. Les cidres bruts sont tout indiqués pour les viandes et surtout les gibiers. Ils se marient également à merveille avec les fromages « corsés »

 

 

Cidre fermier

cidre obtenu exclusivement à partir des fruits récoltés dans l’exploitation qui l’a élaborée.
 
Cidre artisanal
cidre entièrement élaboré par et dans les locaux d’un artisan.
 
Cidre traditionnel
cidre qui présente un léger trouble résiduel naturel.
 
Cidre bouché
cidre effervescent.
 
Pur jus
garantit une absence  totale  d’addition  d’eau pendant l’élaboration : pas de mouillage du marc lors du pressurage, pas  de  moût  reconstitué, pas d’adjonction d’eau avant ou après fermentation.

 

Cidre doux
fruité, le plus sucré avec un degré d’alcool inférieur à 3°
 
Cidre demi-sec
moins sucré, son degré d’alcool est supérieur à 3°
 
Cidre brut
moins sucré et plus alcoolisé.
 
Cidre pasteurisé
chauffage du cidre  pour tuer les microorganismes et assurer ainsi une conservation de longue durée.

Servi bien frais

Le cidre doit être servi bien frais, mais non glacé, entre 8 et 10°C. Plus la température 

est basse, moins les arômes se dégagent. 

Il permet d'apprécier la couleur, la limpidité, les bulles qui se dégagent et la tenue de la mousse. 

La couleur du cidre varie du jaune pâle à l'ambré avec des nuances d'or, cuivrées ou orangées suivant les terroirs de production. Il peut être limpide ou trouble, pétillant ou "calme", avec des bulles plus ou moins légères. 

La mousse fine, blanche peut-être persistante ou fugace.